Votre navigateur n'est pas à jour.

Veuillez télécharger la version actualisée pour visualiser le site avec toutes ses fonctionnalités.

Merci

Robert van der Hilst

Intérieurs Chinois

Robert van der Hilst

Biographie

Depuis 2004, Robert van der Hilst parcourt la Chine et porte dans les villes et campagnes son regard sur les « intérieurs » de ce pays en pleine mutation. Robert van der Hilst voyage beaucoup. Il a démarré depuis plusieurs années un projet en Chine où il vit une partie du temps. On y retrouve ce même sens de la composition qui s’appuie sur le rôle de premier plan attribué à la couleur. Une couleur dense, riche, qui se combine avec une grande attention portée au rendu des matières impliquées dans les images. Il alterne dans ces intérieurs chinois portraits et natures mortes. Et la disposition des personnages rappelle souvent les tableaux des peintres du Nord, pas seulement d’ailleurs ceux des Pays-Bas. Une lumière naturelle, ou parfois même très artificielle, anime la composition et vient subtilement se poser sur ses sujets. Cette maîtrise de la forme photographique sert efficacement le projet documentaire : Robert van der Hilst opère en effet au moment où la Chine change en quelque sorte d’ère, témoignant ainsi des mutations de la société, de la fulgurante modernisation de la vie urbaine. Ce changement n’a toutefois pas atteint les régions les plus reculées du pays où le photographe croise un monde paysan encore extrêmement pauvre. Un monde qui contraste avec le décor des grandes villes où les gens n’ont désormais plus rien à envier aux occidentaux. Mais curieusement, cette photographie nous révèle aussi que quelque chose de commun subsiste entre la ville et la campagne, un certain désordre dans les intérieurs. À la suite de plusieurs rencontres entre Robert van der Hilst et Yu Hua, un des écrivains les plus réputés en Chine, une amitié est née. Ce dernier, sensible au regard porté par le photographe sur son pays, s’est proposé de s’associer au projet.

Sujet

«J’ai passé la plus grande partie de ces dernières années à sillonner les régions rurales de la Chine. La réalité de la vie quotidienne se révélait à travers toutes sortes de rencontres, parfois instantanément, parfois au gré d’un échange plus long. Une petite plongée dans l’univers intime de ces êtres humains.» Robert van der Hilst voyage beaucoup et sans doute a-t-il hérité en cela de la tradition hollandaise. Ce livre est l’aboutissement d’un long périple commencé en 2004 à travers les villes et les campagnes de ce pays en pleine mutation, à la rencontre de son peuple. Sensible au regard porté par Robert van der Hilst sur son pays, Yu Hua, le célèbre romancier chinois, s’est lié d’amitié avec le photographe : « Je suis heureux de présenter Intérieurs chinois : ses photographies viennent du coeur et expriment la dignité de l’homme. Voici un livre qui fera date. »